Non classé

Le rejet

Une blessure qui me fascine, par la souffrance qu’elle produit, par la structure énergétique de celui ou celle qui la porte, par les comportements alors mis en place pour la refaire se déployer…encore et encore…jusqu’à comprendre que personne ne nous rejette, personne ne nous donne pas notre place, personne d’autre que nous n’est la source des comportements des autres.

Lorsque je me sens rejetée, je ne suis pas à ma place. Lorsque je me sens rejetée, je peux jouer à la victime. Lorsque je me sens rejetée, je me complais à faire revivre ces blessures de l’enfance. Le rejet me permet de me renfermer dans cette identité à faible estime de soi. L’identité émane de la personnalité, qui est la somme qualitative et quantitative des pensées et des émotions. Par exemple, cette identité de rejet pense « je ne suis pas à ma place, pas à la hauteur, pas digne, … » les émotions qui accompagnent ces pensées tournent autour de la honte, la peur, la frustration… Et donc, les comportements envers les autres sont du genre passif/agressif, et souvent très distants…ce qui amène une forme de rejet fantasmée ou réel de la part de l’entourage.

ET si c’était possible que je sois la source des rejets que j’ai cru subir toutes ces années ? Et s’il était possible de changer d’identité ? De commencer à m’encourager, à me sentir fière de moi, à m’honorer pour qui je suis vraiment. Finalement, si j’apprends à m’accepter et à m’aimer pour qui je suis, peu importe que l’on me rejette ou non. Et les humains désirent être avec des humains qui se sentent lumineux.

Quel est le regard que tu poses que cette partie de toi qui est rejetée ?  La honte ? La culpabilité ? Les jugements négatifs ? Sache que c’est exactement eux qui vont te maintenir dans cette blessure. Est-ce que pour une fois, tu pourrais te regarder avec bienveillance, avec amour et même peut-être aller jusqu’à en rire ? oui parce que la joie et l’amour sont nos deux seuls véritables alliés !

Tu sais quoi ? Si tu ne prends pas ta place, personne ne te la donnera. Il n’y a rien à forcer non plus, mais arrête de jouer à la victime, si tu veux quelque chose va le chercher. Quelle est la place que tu veux ? Si tu ne la définis pas, tu laissera les autres le faire pour toi…

Muscler l’anti-rejet. L’idée est de se faire rejeter par un maximum de monde pour ne plus en avoir rien à f… Tu peux t’entrainer à te faire rejeter pour diminuer l’émotion ressentie. Par exemple, prendre la parole en public et se prendre un vent, ou encore s’incruster quelque part e sachant qu’un non est probable, vendre des contrats en porte à porte… Le fait de se confronter à ses peurs en restant dans une intensité émotionnelle modérée permet au fur et mesure de diminuer la fréquence et l’intensité de l’émotion.

Fais-toi aider, c’est plus rapide et n’oublie pas que nous ne pouvons pas évoluer tout seul, et la pire chose à mettre en place est l’isolation et l’évitement qui ne vont faire que décupler ton identité.

Chaleureusement,

Christel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s