Non classé

Les besoins de mon corps émotionnel

Une émotion est une information biochimique libérée dans mon corps. Cette énergie apparait dans notre corps suite à un filtre du mental, ou à un dérèglement de la biochimie (overdose de sucre, d’alcool, de drogue, médicament, … qui accentue le déséquilibre du mental qui accroit l’émotion. Bref, le mental, le corps et les émotions sont toujours étroitement liés.

Le concept de responsabilité est fondamental ici pour pouvoir sortir de ce cercle sans fin. Je suis responsable de ma vie à 100% et l’autre n’y est JAMAIS pour rien.

Il n’y a pas de dérèglements biochimiques pure ! Cela vient toujours d’un déséquilibre lié à nos perceptions mentales. Percevoir plus de pertes que de gain dans une situation est une illusion. Percevoir plus de gain que de perte dans une situation est un fantasme !

Pour que le mental ne nous embarque pas dans ses pièges, il est indispensable qu’il se sente en sécurité, et qu’il soit équilibré. CFR les besoins du corps mental. Au plus je réponds à ces besoins, au plus le corps physique sera souple, relâché et au plus mes émotions seront légères et de qualité.

Exemple : si je me sens respectueuse avec moi et les autres, dans ma vérité et mon individualité, que j’accepte de lâcher prise facilement sur ce qui ne m’appartient pas, que je vois  chaque instant autant d’avantages que d’inconvénients dans 100% de ce que je vis, les émotions seront fluides, circuleront plutôt librement dans le corps et la souffrance ne se fera pas ressentir.

Pour moi, la souffrance nait là où on arrête de respirer avec l’émotion. On cristallise l’énergie, qui provoque une boule dans le ventre, dans le plexus ou dans la gorge. Les symptômes sont en général des maux de tête, crampes d’estomac et d’intestins, des cystites à répétition, … Faisons bien attention à ce que tente de nous dire notre corps physique, notre meilleur allié pour décoder nos blessures émotionnelles.

La réussite ne se situe pas dans un endroit matériel. Pour moi la réussite est de pouvoir entrainer mon corps, mon mental et mon système émotionnel à collaborer afin d’évoluer vers l’Amour. L’amour dans le sens : j’aime tout ce que je vis car ça me fait grandir. Avancer vers de plus en plus d’amour pour moi.

 Je me protège, je me choisis, je suis à l’écoute de mes besoins, tel qu’ils sont. Lorsque je n’écoute pas mes besoins, je ressens de la peur, de la tristesse, de la colère et de la culpabilité. J’oscille entre la blessure du masculin, qui veut tout contrôler et est frustré en permanence, et la blessure du féminin, qui se positionne en victime coupable et impuissante.

Est-ce que je peux faire un câlin à ma blessure, l’observer, la laisser couler ?

Les besoins émotionnels sont : la créativité, la beauté, l’appartenance, l’affection, l’espoir/ désir, la confiance et un but/une mission. Ils sont bien sur directement en lien avec les besoins du corps mental et du corps physique.

La créativité est la capacité à se dessiner une vie qui nous convient. Pour cela, il est nécessaire que je me pose les bonnes questions : « qu’est ce qui est vraiment important pour moi ? », « Quel sont les émotions que je veux ressentir lorsque je suis en relation ? », « Quelles sont mes normes et mes règles relationnelles ? », « dans quel terrain de jeu est-ce que j’ai envie de jouer ? » « Est-ce que j’ai envie de jouer à des jeux de pouvoir, domination, égo, d’être dans des relations où je suis la gentille qui écoute ? Ou ai-je envie d’évoluer dans des relations équilibrées, ou chacun prend soin de l’autre et se responsabilise ? »

Pour quoi ai-je envie d’être payée ? De quelle manière ? Avec qui est-ce que j’ai envie de travailler ?

Mon choix est fait. Je décide d’évoluer dans des relations ou l’amour et le respect sont la priorité, au-dessus du fait d’avoir raison. Je décide de me respecter et d’être amie avec mon corps. De me pardonner pour mes excès, d’être indulgente envers moi-même et en même temps de me créer une discipline de fer pour pouvoir atteindre ce qui est important pour moi.

Cela rejoint le besoin mental d’être dans sa vérité de cœur et son individualité. Cela demande également d’être présent à soi pour accepter de lâcher les charges de peur et de culpabilité qui sont les deux causes de notre interdiction d’évolution.

Le deuxième besoin est la beauté : observer de la beauté et créer de la beauté. Pour moi ce qui est beau, c’est la vie qui circule, l’humanité dans son authenticité, bien sûr, la nature dans son intégralité. Ce besoin est parfois oublié. Autorise-toi à porter de belles choses, à acheter de belles choses, à t’arrêter pour permettre à ton corps émotionnel de se nourrir.

L’appartenance est nécessaire à tout être humain. Pour appartenir à un groupe, il faut que tu acceptes d’être rejeté. L’un ne va pas sans l’autre. IL est aussi nécessaire que tu t’acceptes toi-même tel que tu es, que tu définisses les groupes qui sont importants pour toi et d’accepter de te faire rejeter par des groupes qui ne te conviennent plus. Tout cela est basé sur un profond amour et respect de soi, sans quoi il est difficile de passer à travers.

L’affection est primordiale pour la survie d’un humain. Je t’invite d’abord te la donner bien sûr, sans quoi tu ne pourras pas la recevoir de l’autre. Sois affectueux avec ton corps, avec tes pensées, avec les autres.

L’espoir, la confiance, la foi… Nous permettent de rester dans une présence de cœur, et d’accepter de calmer le mental. Le corps physique dans une posture de confiance est solidement ancré dans le sol, avec le plexus solaire tourné vers le ciel. Cette posture de confiance nous amène à la ressentir, sentir cette co-création, sentir peut-être qu’il n’y a rien à rater ou à réussir. Juste être en vie et de faire confiance qu’il n’y a pas de meilleur endroit que là où je suis maintenant, à chaque instant.

La vie répond à des lois, des règles. Lorsque je les connais et que je fais de mon mieux pour les appliquer, la vie devient plus simple.

Je choisis de collaborer avec la vie. Je suis co-créatrice avec mon âme, mon mental, mon corps et mes émotions. Je dans avec mes émotions, je dans avec la vie.

Je suis amoureuse de la Vie

Christel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s